11 | Le statut de l’animal

D’abord marquée par la volonté de défendre quelques espèces jugées proches de l’homme (le singe chez Pierre Boulle, le dauphin chez Robert Merle), la littérature dystopique aborde dorénavant la thématique du statut de l’animal sous un jour nouveau.
La prééminence humaine, encore assumée par B. Villaret dans son curieux roman (« Quand reviendra l’oiseau-nuage », 1983), est nettement battue en brèche, 30 ans plus tard.
L’anti-spécisme en vogue, voire le véganisme, ont modifié les points de vue.
Dorénavant les auteurs pratiquent l’inversion des statuts, font de la chair humaine une viande à abattre, à dépecer, à déguster. Les situations choquent et provoquent un sentiment d’horreur qui visent, chaque fois, le même but : rendre impossible toute consommation de chair animale.
Les auteurs contemporains retrouvent ainsi, sans le savoir toujours, la force transgressive de certains grands maîtres de la Science-Fiction (« Le chaos final » de Norman Spinrad, publié en 1967, par exemple).
Mais ce qui était humour macabre et provocation anarchiste est aujourd’hui idéologie radicale : nous ne sommes que des animaux et au nom de ce continuum au sein de la hiérarchie des espèces à laquelle nous appartenons, nous ne pouvons dévorer nos semblables.

Livres chroniqués dans cette rubrique thématique

Par ordre de publication

DEFAITE DES MAITRES ET POSSESSEURS | Vincent MESSAGE

Dans ce roman, les humains ont été remplacés par de nouveaux venus qui ont pris leur place et adopté l’ensemble de leurs coutumes. Ces nouveaux maîtres vivent, à l’identique, la vie des anciens hommes – mais ils ont fait reculer...

Lire

QUAND REVIENDRA L’OISEAU-NUAGE | Bernard VILLARET

Ce roman traite un sujet rare : le rapport homme/animal. L'homme est décrit comme un être sanguinaire et esclavagiste qui a martyrisé ses cousins, les animaux, en particulier les mammifères. Pour cela, il est puni par des extraterrestres plus évolués que...

Lire

CADAVRE EXQUIS | Agustina BAZTERRICA

gustina BAZTERRICA n'a pas ménagé sa peine, ses descriptions précises et détaillées de l'industrie de la viande font mouche et quand les animaux traités, les « Têtes », sont des humains, cela permet de rédiger quelques pages inoubliables et vite insoutenables si...

Lire