6 | Peurs écologiques, terreur nucléaire et fins du monde

  • Ravage, René BARJAVEL, 1943 [+] *
  • Le dernier rivage, Nevil SHUTE, 1957
  • Sécheresse, J.G. BALLARD, 1964 [+]
  • Génocides, Thomas DISCH, 1965 [+]
  • Malevil, Robert MERLE, 1972
  • La fin du rêve, Philip WYLIE, 1972
  • Les 40 signes de la pluie, Kim Stanley ROBINSON, 2004
  • Terminus radieux, Antoine VOLODINE, 2014

Livres chroniqués dans cette rubrique thématique

Par ordre de publication sur le site

SECHERESSE | James Graham BALLARD

Roman apocalyptique peut-être plus que dystopique, Sécheresse, prend comme point de départ la disparition des pluies et donc des fleuves et rivières. Ce grand roman s'inscrit ainsi dans la veine « catastrophe et après ». La sécheresse mondiale accable l'ensemble du globe,...

Lire

RAVAGE | René Barjavel

Le roman de René Barjavel a été écrit en 1942 pendant la seconde guerre mondiale et fait référence à l’Apocalypse de Saint Jean. Ce texte inspirera de nombreuses œuvres de science-fiction et l’un de ses thèmes fondateurs, la fin du...

Lire

GENOCIDES | Thomas DISCH

L'humanité disparaît, non pas après une catastrophe écologique liée à l'activité des hommes, mais après l'invasion par une Plante, semée par des extra-terrestres, nouveaux agriculteurs venus de l'espace. Pour eux, les terriens sont des parasites qui nuisent à l'implantation, la...

Lire